Version imprimable Version imprimable Faire suivre à un ami Faire suivre à un ami

Le dérèglement du monde

En ces premières années du XXIe siècle, le monde présente de nombreux signes de dérèglement.

Dérèglement intellectuel, caractérisé par un déchaînement des affirmations identitaires qui rend difficiles toute coexistence harmonieuse et tout véritable débat.

Dérèglement économique et financier, qui entraîne la planète entière dans une zone de turbulences aux conséquences imprévisibles, et qui est lui-même le symptôme d’une perturbation de notre système de valeurs.

Dérèglement climatique, qui résulte d’une longue pratique de l’irresponsabilité…

L’humanité aurait-elle atteint son ” seuil d’incompétence morale ” ? Dans cet essai ample, l’auteur cherche à comprendre comment on en est arrivé là et comment on pourrait s’en sortir. Pour lui, le dérèglement du monde tient moins à une ” guerre des civilisations ” qu’à l’épuisement simultané de toutes nos civilisations, et notamment des deux ensembles culturels dont il se réclame lui-même, à savoir l’Occident et le Monde arabe. Le premier, peu fidèle à ses propres valeurs ; le second, enfermé dans une impasse historique.

Un diagnostic inquiétant, mais qui débouche sur une note d’espoir: la période tumultueuse où nous entrons pourrait nous amener à élaborer une vision enfin adulte de nos appartenances, de nos croyances, de nos différences, et du destin de la planète qui nous est commune.

[Trouver ce livre chez le libraire en ligne Amazon]

  1. #1 by Fernandez Aida on 30 septembre 2009

    Livre traduit à l´espagnol. Nous avons eu le plaisir de compter avec votre présence de l´auteur à la Casa árabe à Madrid.

    Si vous voulez lire un petit résumé de cet évènement http://journalmorato.blogspot.com

    J´ai admiré votre courage à signaler sincèrement votre vision personnelle sur la colonisation française au Liban.

    Je partage totalement avec vous le concept de dignité culturelle qu´il faut respecter, et je pense aussi que c´est un point essentiel pour arriver à une entente pacifique.

  2. #2 by Joseph Elsener on 9 novembre 2009

    Cher Monsieur Maalouf,

    j’aurais aimé vous appeler Amin, mais pour moi vous êtes quelqu’un en-dessus de moi et c’est à vous de designer comment je peux vous appeler.

    J’ai lu quasiment tous vos livres depuis que vous avez publié Samarkand. Depuis Origines en 2004 j’ai attendu avec impatience votre prochain livre. Vous m’avez pleinement satisfait avec “Le dérèglement du monde”. En tant qu’Européen avec des fortes liaisons au Proche-Orient, vous m’avez parlé du coeur; j’espère que vous parvenez bientôt à publier ce livre en anglais; le monde en à besoin.

    Sincèrement,

    Joseph Elsener
    à Arzier en Suisse

  3. #3 by Hoaida on 8 décembre 2009

    Je vous remercie pour votre ouvrage le Dérèglement Du Monde, je l´ai lu avec passion et je vous admire pour votre capacité d´analyse et pour votre beauté de style. Vous êtes mon écrivain préféré. Dès qu´on commence la lecture du Dérèglement du Monde, on ne peut s´arrêter, on s´arrête physiquement, mais on continue mentalement à y penser, analyser. Au cours de la lecture, au moment où me surviens une “contradiction” un “malentendu”, une analyse “différente” à la votre, vous “répliquez” directement dans les lignes qui suivent, comme si vous me lisiez les pensées. C’était vraiment un plaisir et un enrichissement de le lire. Je partage plusieurs idées, pour ne pas dire la majorité.
    L´espoir est dans la culture, dans les populations ayant des origines différentes et des identités multiples, Je suis parfaitement d´accord. On est à la recherche d´une nouvelle idéologie, parfaitement d´accord.

    Vous félicitez les pays de l´économie émergeante, une expérience qui donne de l´espoir en ces temps là, je ne suis pas si d´accord en raison que ces pays copient le même modèle occidental dont on connait bien les graves fautes. L´Europe vous donne de l´espoir, et c´est de là, si j´ai bien compris votre propos, que pourrait « démarrer » une initiative de sauver le monde de son état actuel ; j´en crois pas. La « nouvelle idéologie » qui devrait naître et être légitime aux yeux de la majorité des populations, qui devrait pouvoir prendre sous ses ailes les différences qu´ aujourd’hui sont mal gérées, qui devrait donner à notre cher monde la paix et la prospérité réelles, etc, arrivera, je crois, au moment et à l´endroit les moins pensés, c´est ce que nous a enseigné l´Histoire. Ça pourrait être une idée simpliste, mais ça s´est répété plusieurs fois au cours de notre Histoire. Histoire que vous appelez « préhistoire ». Là non plus je ne partage votre idée, surement j´ai tort, je ne suis pas une savante et spécialiste comme vous l´êtes en la matière, je suis une modeste lectrice qui manque d´informations et de savoir dans le domaine, mais je crois, qu´on ne peut appeler la Renaissance, préhistoire, la période d´Averroès préhistoire, la période des Pyramides préhistoire, la période de Al Maamoun préhistoire. C´est vrai que les gens, dès les origines jusqu´à l´actualité, n´ont pas su surmonter leur querelles et vivre en paix leurs différences, mais cela n´empêche pas que parallèlement il y a eu des moments, des périodes, des actes, des projets, des sentiments, etc héroïques, intègres, vrais, justes,

    On n´a pas besoin de l´Amérique, on n´ a pas besoin d´un père vrai ou adoptif, on a besoin de nous-mêmes, indépendants, libres, différents, souverains. On a besoin d´un nouveau Alexandre avec le motif d´implanter la justice et la civilisation là où il s´installe, là où il fait victoire. Un Alexandre qui n´appartiendrait pas à une ou autre identité mais à toutes à la fois, qui aimeraient toutes à la fois et qui saurait les marier.

    En fin, comparer l´Islam et le christianisme, leur parcours, leur institutions et politiques, chaque religion a ses voix et voies, ses spécificités, vous le savez et vous le dites. Une institution comme l´Eglise en Islam ? J´en sais que dire, comment aurait été le chemin dans ce cas ? Sans réponse. Ne pas faire une nouvelle lecture des textes sacrés, je crois que si, on devrait, la faire, l´Islam reste légitime au regard des millions des fidèles, instaurer une organisation politique vide de religion dans les pays musulmans serait un échec, même si c´est la meilleure et la plus juste. Séparer et à la fois réunir état et religion dans les pays musulmans, moderniser les pays par la voie de leur religion, par la voie d´une lecture révolutionnaire de celle-ci c´est là le grand défit je crois et satisferait toute les parties, liberté de culte et d´acte et à la fois idéologie propre et familière respectée.

    Hoaida

  4. #4 by khalid filali on 18 janvier 2010

    cher monsieur maalouf. je viens de terminer votre essai “le dereglement du monde” .vous decrivez avec beaucoup de pessimisme un monde bouleversé et desemparé mais vous donnez en meme temps des lueurs d espoir.par exemple le role de la diaspora arabe et /ou musulmane en europe et en amérique qui pourrait servir de pont entre ces deux mondes qui ne se parlent plus ou si peu. c est une idee essentielle mais il faut qu elle quitte le carcan du dialogue euro mediterranéen a cause des freins politiques entre israel et certains pays arabes (le certains est mis a dessein) entre les pays arabes entre eux et à cause des conflits d interet entre riverains du nord de la mediteranee.il faut faire admettre cette idee par les gens du nord de l europe et par les americains .alors on pourra avancer et les citoyens des pays ou reside cette diaspora comprendront des lors que leur survie a longue echeance passera par une meilleure prise en compte des realites de cette diaspora.
    ps/a quand votre prochain passage au maroc ou on vous admire enormement.,?

  5. #5 by Marc Vander Linden on 2 avril 2010

    Monsieur Maalouf,

    C’est avec grand plaisir que j’ai lu votre ouvrage intitulé « Le dérèglement du monde ».
    Bien que vous connaissant de réputation, je n’avais jamais lu aucune de vos publications.

    La lecture de votre essai fut donc pour moi une première et, sans flagornerie, je tiens sincèrement à vous féliciter pour la manière avec laquelle vous avez traité un sujet aussi complexe et, ô combien, interpellant. La lecture de cet ouvrage mériterait qu’elle soit imposée dans toutes les écoles de la planète.

    Ceci étant, je souhaiterais vous faire part de quelques remarques ou critiques qui, je l’espère, ne vous offenseront point.

    Votre vision du futur qui attend l’humanité me paraît fort idéaliste voire utopique. En effet, votre attente ne semble pas tenir compte de deux aspects essentiels qui caractérisent le comportement humain et qui, malheureusement, resteront éternellement présents et conditionneront immanquablement les décisions à prendre pour parvenir à l’émergence du monde meilleur auquel nous rêvons.

    Le premier de ces aspects que, selon moi, vous avez omis est le fait que la nature des hommes amenés à nous diriger est, très souvent, foncièrement mauvaise. Et leur capacité à savoir comment manipuler les masses aboutit inévitablement à entraîner celles-ci vers la réalisation de leurs noirs desseins. Cette caractéristique, typique des dirigeants, ne disparaîtra vraisemblablement jamais.

    Le second aspect que vous ne semblez pas suffisamment prendre en compte dans votre analyse, mais dont l’impact me paraît pourtant déterminant, est la cupidité profondément ancrée dans l’âme humaine. Ce désir envers l’argent est, malgré son caractère malsain, omniprésent dans de nombreux domaines de la vie moderne. Et cette présence, bien plus influente, à mon sens, que les valeurs comme la culture, la religion, la tolérance ou l’ouverture, est un frein qui, infailliblement, ne peut qu’empêcher et qu’anéantir les espoirs d’aboutir un jour à l’apparition d’un nouveau mode de fonctionnement planétaire meilleur.

    L’attrait de l’argent, et a fortiori le pouvoir qu’il procure à celui qui le détient, supplantera pour longtemps encore toutes autres considérations. L’argent a la faculté de faire changer nos opinions, de nous faire abandonner nos appartenances et convictions religieuses ou politiques. La situation inverse ne se rencontre que très rarement.

    C’est la raison pour laquelle je suis moins candide, moins optimiste que vous quant à la naissance, dans un proche futur, d’une vision adulte de ce que nous sommes, de ce que sont les autres, et du sort de la planète.

    J’ose espérer que le fait de vous avoir ainsi exposé, publiquement, mon point de vue ne vous aura pas contrarié. Soyez assuré que cette divergence d’opinions ne me servira pas de prétexte à ne pas persévérer dans la lecture de vos ouvrages, passés, présents ou futurs.

  6. #6 by Emanuele Livadiotti on 6 juin 2010

    Votre essai est une merveille de style, de synthese, d’ouverture, de lucidite et d’optimisme, finalement. Votre place particuliere, a la charniere vous donne une legitimite que vous mettez au service de la comprehension reciproque des peuples. Je n’ai pas encore tout lu, mais je ne peux plus retenir mon enthousiasme !

  7. #7 by Vivien DURIEUX on 15 janvier 2011

    Le dérèglement du monde est illustré par WWWREOPEN911.INFO sponsorisé par LE MEMORIAL de CAEN contre la guerre et en cliquant sur la photographie du Roi ABDOULAH , avec le Président BARACK prosterné devant le “VEAU D’OR”, ayant à sa droite SARKOZY et à sa gauche STRAUSS-KHAN .

    La III guerre mondial déclarée le 11 et 21 septembre 2001 aux USA et en France, par LA MAFIA et non par AL KAIDA dénonçant et condamnant 4 fois ces complots peut être évitée à l’heure d’INTERNET, car SAVOIR C”EST POUVOIR.

    “SE TAIRE C’EST TRAHIR” Martin LUTHERKING dont le D Day est célébré le 21 janvier, Jour J anniversaire du régicide du Roi Louis XVI de BOURBON par “la république qui couche avec l’argent”, illustrée par l’adoration du veau d’or , pratiquée par “nos politiques qui ont des rapports incestueux avec l’argent” , selon constats affligeant des Royalistes aux Trokyste HAS BEEN comme JOSPIN Lionel , en passant par le Prince ANDREW sur la corruption en France, selon des fuites de WIKI LEAKS, méritant plus le prix NOBEL de la PAIX avec Julian ASSANGE que BARACK en 2010, étant de la dynamite et même de la thermite retrouvée aux pieds des 3 grattes ciels ,s’étant effondrés le 11 septembre 2001 sur eux même!!!!!?????

    Une première de l’histoire de l’architecture!!!???

  8. #8 by Vivien DURIEUX on 15 janvier 2011

    La solution à la déclaration de guerre du 11 et 21 septembre 2001 aux USA et en FRANCE, d’attentats toujours condamnés par AL KAÏDA , de mon confrère architecte OUSSAMA BEN LADEN , mort le 13.12.01 avec tout AL KAIDA à TORA BORA, selon un vétéran US, Gordon DUFF est d’ouvrir la commission d’enquête du 11 septembre 2001, comme le demande mon confrère architecte Californien , Richard GAGE dans son site:

    WWW REOPEN@911.INFO

    Site sponsorisé par LE MEMORIAL DE CAEN CONTRE LA GUERRE.

  9. #9 by meryem on 7 juin 2011

    salut
    un ami m’a offert votre livre qui pou moi est une perle d’une réflexion logique j’ai à peine terminé la lecture du Dérèglement du monde il faut en faire un livre scolaire .
    je vous salut M AMIN MAALOUF
    Meryem Algerie

  10. #10 by meryem on 7 juin 2011

    meryem :
    salut
    un ami m’a offert votre livre qui pour moi est une perle d’une réflexion logique j’ai à peine terminé la lecture du Dérèglement du monde il faut en faire un livre scolaire .
    je vous salue M AMIN MAALOUF
    Meryem Algerie

  1. Pas encore de rétrolien.

Les commentaires sont fermés.