- avec Amin Maalouf - http://www.aminmaalouf.net/fr -

Les mots voyageurs – 5 – Grec

Ecrit par admin le 14 août 2009 @ 19 h 05 min dans Les mots voyageurs | Comments Disabled

J’ai signalé dans ma dernière chronique que les mots “roumi” et “roum” étaient parfois, au Levant, synonymes de “grec”. J’avais l’intention de fournir quelques précisions supplémentaires, mais j’ai préféré le faire dans une entrée à part, pour ne pas alourdir l’article précédent par de trop longues digressions.

Si le mot “roum” désigne les chrétiens qui suivent le rite grec et, dans les textes à caractère historique, les Byzantins, le terme arabe usuel par lequel on connaît la Grèce est al-Younân, l’adjectif correspondant étant younâni. On retrouve le même nom en persan, en urdu, en hindi, et aussi [1] en chinois mandarin; dans plusieurs pays d’Asie, de l’Azerbaïjan jusqu’à  l’Indonésie, on trouve des appellations voisines. On considère généralement que les Arabes, et probablement aussi tous ces autres peuples d’Orient, ont suivi en cela l’exemple des Turcs, qui appellent la Grèce du nom de Yunanistan, – littéralement: “le pays des Ioniens”.

L’Ionie se trouve pourtant aujourd’hui non pas en Grèce, mais en Turquie, au bord de la mer Egée, autour de la ville d’Izmir, l’ancienne Smyrne. C’est la région d’Asie mineure qui resta le plus longtemps ethniquement grecque, au point qu’à la fin de la Première guerre mondiale, lorsque l’Empire ottoman fut vaincu et qu’on pensa qu’il allait être dépecé, le gouvernement d’Athènes tenta d’annexer l’Ionie. Ataturk s’y opposa par les armes, et l’entreprise téméraire s’acheva sur une tragédie humaine: des massacres, un exode massif, et un gigantesque incendie qui ravagea Izmir en septembre 1922, détruisant la majeure partie de la ville et faisant, selon certaines sources, près de cent mille morts.

L’appellation de Yunanistan, et toutes celles qui en ont dérivé, pourrait donc s’expliquer par le fait que l’Ionie fut l’un des principaux bastions grecs dans une Asie mineure où la population turque commençait à devenir majoritaire.1 [2] Cette région fut, en tout cas, un haut lieu de la civilisation. Elle renferme des lieux qui ont laissé une trace dans l’Histoire, tel Ephèse, Phocée, l’île de Samos, le fleuve Méandre, ou Milet, la ville de Thalès, l’un des grands savants de l’Antiquité.2 [3]

Rien d’étonnant, d’ailleurs, à ce que les Turcs, les Arabes, et d’autres peuples d’Orient aient leur propre appellation pour la Grèce et son peuple; en Occident non plus on ne donne pas à ce pays le nom que ses habitants lui donnent.  Ceux-ci l’appellent Elláda ou, dans un contexte historique, Hellás, et se proclament Hellènes, alors que dans la plupart des langues européennes on leur parle, justement, de Grèce et de Grecs, avec de nombreuses variantes.

Cela dit, le cas des Grecs est loin d’être unique. Tant de gens seraient surpris, amusés, et quelquefois horrifiés d’apprendre quels noms on accole à leur peuple ou à leur pays dans d’autres régions du monde.

  1. Mais l’origine pourrait être bien plus ancienne encore, puisque, dans la Bible, le nom de la Grèce est Yavan, ce qui est phonétiquement proche de Younân; mais alors, il faudrait supposer que l’assimilation des Grecs aux Ioniens est bien antérieure aux migrations turques. C’est ce que donne à penser cet article [4] sur l’encyclopédie en ligne Wikipédia. [ [5]]
  2. A certaines époques, l’appellation d’Ionie s’est étendue vers la Grèce actuelle, englobant Athènes, l’Attique, et le nord du Péloponnèse. En revanche, les îles ioniennes, comme Corfou, Ithaque, Cythère ou Céphalonie, n’ont rien à voir, semble-t-il, avec cette Ionie-là. C’est juste une homonymie. En grec, leurs noms ne s’écrivent pas de manière identique. [ [6]]

Article du blog: avec Amin Maalouf: http://www.aminmaalouf.net/fr

URL de cet article: http://www.aminmaalouf.net/fr/2009/08/les-mots-voyageurs-5-grec/

URLs in this post:

[1] aussi: http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_country_names_in_various_languages_%28D-I%29

[2] 1: http://www.aminmaalouf.net/fr/2009/08/les-mots-voyageurs-5-grec/#footnote_0_1042

[3] 2: http://www.aminmaalouf.net/fr/2009/08/les-mots-voyageurs-5-grec/#footnote_1_1042

[4] cet article: http://en.wikipedia.org/wiki/Javan

[5] ↩: http://www.aminmaalouf.net/fr/2009/08/les-mots-voyageurs-5-grec/#identifier_0_1042

[6] ↩: http://www.aminmaalouf.net/fr/2009/08/les-mots-voyageurs-5-grec/#identifier_1_1042

Copyright © 2009 - Le blog d'Amin Maalouf www.aminmaalouf.net