Version imprimable Version imprimable Faire suivre à un ami Faire suivre à un ami

La porte de mon bureau restera… entrouverte


Un bureau mal rangéDes amis m’ont dit – les uns par écrit, les autres de vive voix -, que ce blog devrait être plus visible, et “mieux référencé”. A terme, oui, certainement; mais ce n’est pas ce que je souhaite dans l’immédiat. Mon premier article s’intitulait : “le blog, une liberté, une servitude” parce qu’avec ce merveilleux instrument, comme avec tout ce que la modernité nous apporte, les deux voies existent,et c’est seulement à l’usage que l’on découvre si l’on s’est engagé dans l’une ou dans l’autre.

Ceux qui me connaissent savent que j’écris dans le calme, la solitude, la sérénité, et que je m’éloigne autant que possible du brouhaha du monde. De ce fait, un blog est pour moi une expérience paradoxale. S’il devait envahir ma vie, empiéter sur le roman que je suis en train d’écrire, je n’aurais pas d’autre choix que de m’enfuir en courant. Mais ce n’est pas ce que j’ai l’intention de faire. Il suffit de voir le rythme auquel j’écris pour comprendre que l’expérience me plaît. Et que j’entends la poursuivre.

Parce qu’elle correspond à un besoin. Un besoin précis, que je cerne de mieux en mieux: ce que je voudrais faire, c’est entrouvrir la porte de mon cabinet de travail. Oui, entrouvrir, pour que des amis, en passant à côté, jettent un coup d’oeil, me fassent un petit signe discret, parcourent du regard quelques feuilles que j’aurais laissées là à leur intention, puis continuent leur chemin en se promettant de repasser plus tard.

Ne pas garder ma porte hermétiquement close, donc; mais ne pas m’installer non plus sur la place publique, portes et fenêtres ouvertes à tous les vents, mes papiers voletant dans tous les sens.

N’est-ce pas illusoire? N’y a-t-il pas une logique inhérente à “la Toile”,  et à laquelle nul ne peut échapper? Je ne le crois pas. Ce blog sera ce que j’en ferai, et ce que mes visiteurs m’aideront à en faire. Je souhaite que ce soit un espace de réflexion sur le monde à la fois fascinant et inquiétant où nous vivons, – par exemple sur “le printemps de Washington” – et je m’emploierai à en faire très précisément cela.

, ,

  1. #1 by Kyoto walker on 21 juillet 2009

    De toutes facons, le referencement en ligne n est pas une science simple
    ce blog apparait peu parce qu il existe enormement de pages sur vous, il faudra du temps, des publications et des visites pour que votre blog remonte dans les moteurs de recherche.
    cordialement

  2. #2 by Za on 21 juillet 2009

    Merci!

  3. #3 by Karim Bouamama - Webmaster de "Amin Maalouf Website" on 26 juillet 2009

    Permettez une interrogation :

    Il y a déjà quelques années, au hasard de mes navigations, je suis tombé sur cet ouvrage : “Mouâjam El Hayawan” (que l’on pourrait traduire par “Glossaire de l’animal” ou encore ”
    Glossaire des animaux”) signé Amin Maalouf.

    Est-ce une de vos oeuvres ? Celle d’un homonyme ?

    http://www.neelwafurat.com/itempage.aspx?id=lbb26754-25162&search=books
    (Lien correspondant à l’oeuvre)

    Bien à vous,
    Karim Bouamama
    Webmaster de “Amin Maalouf Website”.

  4. #4 by Amin Maalouf on 26 juillet 2009

    Cher Karim,
    L’auteur de cet ouvrage sur les animaux est effectivement un homonyme; un personnage étonnant, d’ailleurs, qui fut médecin au Soudan, et même ministre de la santé en Irak – selon son neveu, que j’ai bien connu. Il avait le titre de Pacha, probablement obtenu en Egypte. Il est décédé dans les années quarante… Je vous dis tout cela de mémoire, n’ayant pas, là où je me trouve, les moyens de vérifier ces informations. Mais je me promets de parler un peu plus longuement de lui lorsque j’aurai dans les mains quelques éléments plus précis…
    Bien à vous,
    A.M.

  5. #5 by helenablue on 26 juillet 2009

    Comme vous je ne crois pas qu’il y ait une logique inhérente à la toile, et votre blog , oui sera ce que vous en ferez et ce que vos visiteurs insuffleront. C’est une expérience captivante, et enrichissante.
    J’aime beaucoup votre idée “d’entrouverture”, une délicatesse dans l’approche et une pudeur dans le partage.
    Longue vie à votre espace que pour ma part je suis bien heureuse de connaître.
    Merci à vous.

  6. #6 by Karim Bouamama on 26 juillet 2009

    Merci d’avoir levé ce voile !

    Cordialement,
    Karim Bouamama.

  7. #7 by Karim Bouamama - Webmaster de "Amin Maalouf Website" on 30 juillet 2009

    Par curiosité, j’ai essayé de rassembler des informations sur “Amin El Maalouf”. Une personne passionnante, au parcours sans cesse bouleversé. J’ai hâte d’en apprendre davantage !

    En recoupant les données, il m’est apparu ceci :

    Amin El Maalouf (“1288 – 1362″ de l’hégire soit “1871 – 1943″ ap. J.-C.), Amin “Pacha” bin Fahd bin Âsâad El Maâlouf. Médecin, scientifique spécialiste des animaux et des plantes et astronome.

    Né à Choueifat, village au sud de Beyrouth, diplômé de l’Université américaine à Beyrouth.

    Il entre en tant que médecin dans l’armée égyptienne avec laquelle il prend part à la bataille d’Omdourman (ville près de Khartoum (actuel Soudan)) et à l’invasion de Bahr_el_Ghazal (région au sud-ouest du Soudan). Il est dépêché par le Croissant-Rouge égyptien à Istanbul où il assista à la bataille de Chtalja?(“شتالجة” en arabe) durant guerre des balkans (en 1912 ou 1913 ?). Quand éclate “la grande révolution arabe” (“la révolte arabe”) face aux ottomans au Hedjaz (nord-ouest de l’actuelle Arabie saoudite) (1916), il part pour Djedda (ville du Hedjaz) où il est nommé directeur de la santé. Revenu en Egypte, il travaille pour l’armée Britannique. A l’issue de la 1ère guerre mondiale, il est nommé par le gouvernement arabe (sous Fayçal 1er) professeur en sciences naturelles et des plantes à la faculté de médecine de Damas, puis directeur administratif au ministère des affaires étrangères. Suite à l’occupation française (bataille de Khan Meiseiloun 1920) et au départ du roi de Syrie Fayçal 1er, il quitte Damas pour l’Égypte. Il rejoint l’Irak, où Fayçal 1er vient d’accéder au trône (1921). Il y est nommé directeur aux questions médicales de l’armée irakienne et restera de longues années en Irak.

    Il mourut au Caire le 21 janvier 1943.

    Oeuvres :

    Glossaire des animaux.
    Glossaire des plantes.
    Glossaire astronomique.
    Glossaire (dictionnaire?) anglais-arabe.
    Articles en sciences, linguistique et littérature.

    Sources en arabe :

    http://ar.wikipedia.org/wiki/%D8%A3%D9%85%D9%8A%D9%86_%D8%A7%D9%84%D9%85%D8%B9%D9%84%D9%88%D9%81

    http://www.tebyan.net/index.aspx?PID=31143&BOOKID=77307&PageSize=1&LANGUAGE=2&PageIndex=17

  8. #8 by ZENZOUNI Salim on 2 août 2009

    ZENZOUNI Salim :
    Bonsoir Mr Maalouf,
    je tiens à vous remercier pour avoir créer cet espace trés accueillant et trés convivial,un espace de partage de connaissances et de diffusion de lumiére dont la jeunesse d’aujourd’hui,quelque soit sa culture,sa religion,son appartenace,y trouvera un espace de détente intellectuelle,de désillusions,une source sur laquelle elle peut compter pour puiser de nouvelles énergies afin de s’engager dans notre monde avec plus de courage et de sagesse.
    je tiens à vous signaler que j’ai dû effectuer bcp de recherches sur internet pour avoir accés à vos articles et vos videos et par conséquence je vous suggère d’uploader bcp plus de videos dans youtube et dailymotion pour atteindre le plus de gens possibles.
    Cordialement
    Salim

  9. #9 by Karim Bouamama on 8 août 2009

    En éditant le commentaire concernant votre homonyme, je me rends compte de mon erreur : je vous ai coupé l’herbe sous le pied. Je m’en excuse, ce n’était pas mon intention. Je me suis précipité par enthousiasme.

  10. #10 by Saida CHERRIH on 24 novembre 2010

    Cher monsieur MAALOUF,je voyage à chaque fois avec délices à travers vos oeuvres littéraires.j’en ressors toujours bouleversée et avide de vous lire encore et encore.je vous sens si proche malgres votre éloignement.j’attends avec impatience chacune de vos oeuvres.ce blog me ravit et j’espère avoir un signe de vous.admirablement votre!

  11. #11 by Eliza on 25 avril 2011

    At last, smooene comes up with the “right” answer!

  12. #12 by Alex Leclerq on 5 décembre 2012

    Je me souviens quand j’avais un petit blog a moi, mes lecteurs etaient parfois tres exigeants quant aux articles. Quand je me mettait a écrire de nouveux articles, mon ordi etaient plein de fenetres ouvertes

Les commentaires sont fermés.